Epinay

  • Une maison dédiée à l’accueil des jeunes garçons mineurs isolés

  • Située à deux pas du RER H, à 10 minutes de la Gare du nord

  • Aide aux devoirs, cours de français, activités culturelles et sportives… 

  • Un projet en partenariat avec Médecins sans Frontières

D’abord ouverte en août 2019 à Pierrefitte-sur-Seine où elle était une maison d’accueil d’urgence, elle a ensuite déménagé à Epinay où elle est devenue une maison d’accueil sur le long terme. Depuis son ouverture en août 2019, la maison d’Epinay a accueilli plus de 50 jeunes.

Cette maison est autonome dans son fonctionnement. Un règlement intérieur propre a été construit. Ce sont les jeunes qui, selon un planning défini, se partagent les tâches de ménage et de cuisine.

Le rôle des bénévoles est primordial pour les jeunes et pour le fonctionnement de la maison, notamment pour :

  • L’aide à la scolarité : tous les jeunes garçons souhaitent apprendre le français, intégrer une école, réussir leur formation, pour s’intégrer au mieux et au plus vite dans la société ; et pour atteindre cet objectif, ils demandent toujours plus de cours ou d’aide ! Le plus commun est de proposer de l’aide en français ou en mathématiques. Mais du soutien en anglais, ou dans l’utilisation des outils numériques peut aussi être proposé.
  • L’organisation d’activités culturelles et sportives.
  • Assurer la présence adulte nécessaire durant les soirées (et éventuellement nuits) à la maison.

Cette maison s’inscrit dans le programme Accueillons, projet mené par Utopia 56 en collaboration avec Médecins Sans Frontières. Les jeunes accueillis sont en recours auprès du juge des enfants pour faire valoir leur minorité. Notre objectif est de les accompagner dans leur recours, dans l’espoir d’une reconnaissance de minorité et d’une prise en charge de l’ASE (Aide Sociale à l’Enfance). Les recours durent de 6 à 18 mois en général, durant ce temps, ces jeunes n’ont pas de statut, pas de droits, pas d’aides. La maison sert donc à leur offrir un espace de répit durant lequel un suivi juridique, psychologique, médical et social est assuré.

Le bénévolat au sein de la maison ou à l’extérieur

Aide aux devoirs – cours de français

Cela se passe à la maison, le matin, l’après-midi ou en début de soirée, selon la disponibilité des jeunes.

Le soutien peut durer de 45 min à 2h, et peut se faire avec un ou plusieurs jeunes

Repas et soirées

Vous pouvez aussi venir sur des moments plus informels pour préparer le repas avec les jeunes, découvrir et leur faire découvrir de nouvelles recettes, partager ensuite avec eux le repas, puis rester passer la soirée. C’est un super moment, car les repas sont communs et permettent de passer du bon temps avec les jeunes !

Présence de nuit

Ponctuellement, nous cherchons des bénévoles qui dorment à la maison afin d’assurer la présence d’un·e adulte sur place. Une chambre individuelle est à disposition. C’est l’occasion de passer des moments conviviaux (UNO, Fifa, dessins, musique, etc.) à la maison avec les jeunes. L’arrivée se fait en début de soirée à la maison, et le départ le lendemain matin.

Activités avec les jeunes

Il existe sur Paris et en Ile-de-France de nombreuses activités possibles, le but étant ici d’encourager les jeunes à sortir de la maison le plus possible, tout en respectant leurs envies et leurs rythmes. Toutes les idées sont les bienvenues ! Parles-en nous et on en discutera, nous l’organiserons avec grand plaisir !

DEVENIR bénévole

Fermeture de la maison en juin 2022

La maison d’Epinay fermera ses portes au 15 juin 2022. Le principal bailleur de fonds de la maison d’Epinay nous avait annoncé en décembre 2021 qu’il ne financerait plus ce projet à partir du deuxième semestre 2022.

Pour les jeunes actuellement hébergés, nous faisons notre maximum pour les faire enfin prendre en charge par les pouvoirs publics ou pour trouver des hébergeurs solidaires à partir de juin 2022. Si vous habitez en Ile-de-France ou région Centre et que vous souhaitez héberger un jeune sur plusieurs semaines ou mois, en alternance avec d’autres hébergeurs, votre aide sera plus que bienvenue (en savoir plus sur notre programme d’hébergement solidaire).

Pour les deux salariés coordinateurs de la maison, qui travaillent depuis le début de l’année à la préparation de cette fermeture, leur contrat de travail prend au fin au 30 juin, tout comme le bail signé pour la location de la maison.

Cette fermeture de la maison d’Epinay n’influence pas nos autres projets de maisons d’accueil pour jeunes en recours de minorité, à Bobigny, pour les jeunes filles, et à Sevran, pour des jeunes ayant une vulnérabilité médicale (somatique et/ou psychologique) particulière. Ces projets sont menés avec ce même bailleur de fonds qui a là renouvelé son soutien pour 2022.

Depuis l’ouverture de la maison d’Epinay, en août 2019, ce sont 60 jeunes qui ont pu être hébergés dans la maison. Sans la maison d’Epinay, ces jeunes auraient passé plusieurs semaines et mois à la rue, faute de prise en charge par les pouvoirs publics.

Plus d’un tiers d’entre eux, soit 21 jeunes, ont déjà été reconnus mineurs et pris en charge par l’Aide sociale à l’Enfance après avoir mené un recours devant le juge des enfants. Certains n’auront pas eu la patience d’attendre les longs mois du recours et 9 sont toujours en attente de voir le juge.

En presque trois ans d’ouverture de cette maison, plus de 150 bénévoles sont également intervenu·es sur la maison pour proposer de nombreuses activités et accompagnements auprès des jeunes (cours de français, jeux, sorties sportives et culturelles…). Quatre salarié·es coordinateur·rices, d’abord Fanny et Victor, puis Jessica et Nicolas, se sont relayé·es pour faire vivre quotidiennement cette maison et assurer le suivi de ces jeunes dans leurs multiples démarches, soutenus par plusieurs volontaires en service civique et bénévoles.

En parallèle, une nouvelle maison s’apprête à ouvrir dans le Nord pour un lieu de répit et de repos pour les jeunes bloqués à la frontière franco-britannique. Cette ouverture est possible du fait de financements apportés par des bailleurs de fonds différents de celui d’Epinay et qui ont souhaité soutenir ce projet particulier à la frontière (en savoir plus sur notre maison Grand Nord).

Nos dernières actualités à Paris et en Île-de-France

La Women’s House fait sa vidéo d’anniversaire

|

Le 3 avril 2021, la maison Women's House, cofinancée par Médecins Sans Frontières, ouvrait ses portes. Elle a ainsi fêté [...]

Financer une maraude

En donnant 10 € par mois,
soit 2,50 € grâce à une réduction d’impôt de 75%

Vous permettez le financement d’une maraude par an.

FINANCER UNE MARAUDE – 10€/mois